Non-metallurgical iron ore trade in the Roman Mediterranean: an initial synthesis of provenance and use in the case of imperial Colonia Narbo Martius (Narbonne, Aude, France)

Veuillez noter la parution récente de l’article suivant 

Pagès G., Leroy St., Sanchez C., 2020, Non-metallurgical iron ore trade in the Roman Mediterranean: an initial synthesis of provenance and use in the case of imperial Colonia Narbo Martius (Narbonne, Aude, France)Archaeological and Anthropological sciences, n°12, Fasc. 7,

Les minerais de fer découverts lors des recherches sur les ports antiques de Narbonne ont fait l’objet d’analyses archéométriques et de traitements statistiques permettant de pister leur commerce à longue distance notamment depuis l’île d’Elbe. En effet, certains minerais de fer sont importés dans le monde antique à des fins non-métallurgiques pour élaborer des médicaments ou des colorants.

Consultable via le lien suivant :

https://rdcu.be/b45eb



Citer ce billet
Gaspard Pagès (2020, 29 juillet). Non-metallurgical iron ore trade in the Roman Mediterranean: an initial synthesis of provenance and use in the case of imperial Colonia Narbo Martius (Narbonne, Aude, France). Les carnets de GAMA. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/owyx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search